Les axes fédérateurs

2016

Les axes fédérateurs du GIS

Les axes fédérateurs doivent permettre de regrouper des équipes qui manifestent leur intérêt pour une des thématiques retenues et qui travailleront ainsi dans la transversalité, en mobilisant différents champs disciplinaires. Trois ou quatre équipes peuvent être porteuses d’un axe fédérateur, mais on peut également envisager qu’à l’intérieur d’une équipe, des membres individuels viennent s’intégrer au projet.

Le Conseil Scientifique du GIS a défini trois axes fédérateurs, qui se rattachent à une même problématique : la transmission des savoirs, ses moyens et ses modalités.

« Transmission des savoirs : moyens et modalités »

  • Axe 1 : « Images ».
    La thématique des images a vocation à favoriser les travaux interdisciplinaires. L’image pourra être abordée dans des perspectives extrêmement variées (iconographie alchimique, astrologie etc.)
  • Axe 2 : « De l’autorité à l’expert »
    Dans l’Antiquité, il existe de l’autorité, de l’expérience, mais pas d’expert. La notion semble être liée à la création de normes. Il conviendrait donc de définir ce qu’est un expert, de réfléchir au passage de l’expérience à l’autorité puis à l’expertise, aux conditions socio-culturelles qui permettent la mise en place de ce statut, au rapport entre ce statut d’expert et sa reconnaissance par le pouvoir politique.
  • Axe 3 :  « Langages »
    On pourra s’intéresser au rôle des langues dans la transmission des textes et prendre en compte les contextes culturels qui garantissent cette transmission, mais aussi s’interroger sur la manière dont le savoir peut être modifié par cette question des langues. De par sa nature, ce troisième axe pourrait avoir une fonction fédératrice relativement aux deux autres.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *